Société écran : tout ce qu’il faut savoir

Le but principal de l’existence d’une société écran, c’est l’évasion fiscale. Ces entreprises ont pour but de masquer ou de dissimuler les agissements de leur détenteur. Elles fleurissent surtout dans les pays comme le Panama ou les Bahamas, qui sont considérés comme de véritables paradis fiscaux.

Mais fort est de constater que ces dernières années, le nombre de sociétés écrans au Luxembourg a connu une augmentation incroyable. Est-ce à dire que le Luxembourg est aussi un paradis fiscal ? C’est quoi exactement une société écran ? Que faut-il savoir à ce sujet ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans la suite.

société écran

Définition d’une société écran

Celle-ci est une société fictive que vous pouvez créer pour dissimuler certaines transactions financières. Ces transactions peuvent être liées à votre entreprise, ou alors à vos activités ou affaires courantes.

Elle est souvent assimilée à la société offshore, parce qu’elles offrent pratiquement les mêmes avantages. Toutefois, le but principal recherché avec la société écran, c’est l’évasion fiscal ou alors le blanchiment d’argent.

A ce propos, il faut savoir que l’évasion fiscale est ce qui permet à certaines entreprises de réduire le montant de leurs impôts et d’augmenter ainsi leurs bénéfices.

En réalité, lorsque vous en créez une, cela signifie généralement que vous effectuez vos activités dans un pays à haute fiscalité, un peu comme les USA ou la France. Dans ces pays, plus les bénéfices de votre activité sont élevés, plus le montant de vos impôts est important.

Alors pour éviter d’avoir à verser trop d’impôt à l’Etat, vous pouvez passer par la création d’une société écran, dont le siège doit être situé dans un pays à faible fiscalité comme les Bahamas.

Ainsi, vous pourrez faire endosser une grande partie des bénéfices de votre entreprise à cette société. C’est le principe même de l’évasion fiscal, et de nombreux entrepreneurs et chefs de grandes multinationales y ont recours pour augmenter leurs revenus.

analyse des avantages et inconvénients du offshore

Comment fonctionne une société écran ?

Lorsqu’on analyse le but ou la finalité de la société écran, on pourrait croire qu’il s’agit d’un acte illégal. Mais il n’en est rien. En effet, aucune loi n’interdit de placer son argent dans un pays étranger, à condition de respecter certaines règles.

C’est pour cette raison que pour la création d’une telle entité, il faut toujours se faire conseiller par un professionnel des finances et de la fiscalité. Ce dernier pourra vous aider à éviter de tomber dans l’illégalité ou de mettre en péril toute votre affaire.

Vous aurez donc à créer votre société écran dans un pays offrant des avantages fiscaux intéressants aux non-résidents. En contrepartie, votre société aura des frais annuels à reverser à l’Etat concerné.

Il faut aussi veiller à faire preuve d’une grande transparence, et déclarer au fisc lorsque vous détenez un compte bancaire étranger lié à votre société écran. Dans ces conditions, vous agissez en toute légalité et vous pourrez profiter des avantages qu’offre cette pratique sans aucune crainte.

Comment créer une société écran?

Créer une telle entité n’a rien de vraiment compliqué en réalité. Puisqu’il ne s’agit pas vraiment d’une entreprise, il y a très peu de démarches à faire. Déjà, il faut savoir que la société écran est matérialisée par une simple boite aux lettres dans le pays de votre choix.

Ce pays doit être un paradis fiscal, et pour le choisir vous pouvez demander conseil à votre banquier ou à votre avocat. Ceux-ci seront les mieux placés pour trouver le paradis fiscal qui correspond vraiment à vos besoins.

Votre intermédiaire prendra contact avec un agent en charge des domiciliations dans le pays choisi. On vous propose des prête-noms pour conserver votre anonymat, et pour le transfert des fonds, les titres au porteur sont ceux qui sont surtout utilisés.

Graphique montrant une hausse

Avoir une société écran au Luxembourg

De nombreuses rumeurs circulent actuellement sur le fait que le Luxembourg fasse désormais partie des paradis fiscaux. Ce n’est pas tout à fait le cas, même si le grand nombre de sociétés écrans qui s’y trouvent peut laisser un doute sur le sujet.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que pour parler de paradis fiscal, il faut trois principales conditions :

  • L’absence de participation à l’échange des informations entre les pays
  • L’absence de charge fiscale
  • Le manque d’activités substantielles dans le pays.

Ce n’est pas le cas du Luxembourg. Toutefois, puisque les besoins de l’Etat du Luxembourg sont moindres par rapport à ceux des grands Etats, le taux d’imposition est nettement réduit.

Le Luxembourg représente donc un excellent choix pour créer une société écran en toute légalité et réduire facilement vos impôts.

Alors si vous êtes intéressé par ce concept, pensez à prendre contact avec votre banquier et vos avocats au plus tôt pour connaitre la marche à suivre. Vous pourrez très vite en voir les avantages, surtout en fin d’exercice, au moment de payer vos impôts.