Entreprises

Les étapes clés de la transmission d’entreprise : un guide complet

Le 20 février 2024
77910.jpg

La transmission d’une entreprise est un acte capital dans la vie de la structure, mais aussi du point de vue juridique. Il est important de respecter toute la procédure prévue à cet effet pour éviter les surprises désagréables telles qu’une vente au rabais ou les problèmes juridiques après la cession. De la décision du passage de témoin à la signature de la convention de cession entre vous et l’acheteur, découvrez les étapes clés à respecter pour une transmission d’entreprise réussie.

Évaluation initiale de l’entreprise : préparation et critères clés

Une fois que la décision est prise de céder votre entreprise et les raisons ou motivations sont bien définies, vous devez, en tant que dirigeant, préparer votre structure à la transmission. C’est un long processus qui peut prendre plusieurs années, jusqu’à 5 ans dans certains cas. Vous devez entre autres :

  • établir un calendrier de cession,
  • collecter le maximum d’information sur l’état de la société,
  • effectuer des diagnostics d’entreprise (diagnostic humain, financier, juridique, diagnostic de l’activité, etc.),
  • choisir le mode de cession (succession, location-gérance, donation-partage…),
  • préparer un business plan avec des prévisions financières détaillées,
  • évaluer le prix de l’entreprise,
  • concevoir un dossier complet de présentation ou mémorandum d’information.

Pour l’évaluation initiale du prix de l’entreprise particulièrement, vous devez prendre en compte des critères clés tels que les actifs de la société, les dettes en cours, les éventuelles plus-values, les flux financiers prévisionnels, les forces et faiblesses de l’entreprise, etc. Il est recommandé de faire appel à un bureau d’experts pour bénéficier d’un accompagnement sur mesure dans la transmission d’entreprises et éviter les erreurs qui peuvent porter préjudice soit à vous ou à la structure.

Avec leurs compétences dans le domaine, ces professionnels peuvent vous aider à réaliser toutes les étapes de la procédure. Ils sauront surtout utiliser la bonne méthode pour évaluer votre entreprise et définir une fourchette de prix avantageux.

77911.jpg

La recherche de l’acheteur idéal : stratégies et outils

Le choix de l’acheteur est déterminant dans la pérennité des activités de l’entreprise à céder. Bien choisir le repreneur vous évite aussi d’avoir des problèmes juridiques après la transmission. Une stratégie qui vous garantit la plus grande discrétion est la rédaction d’une annonce de cession à déposer auprès des professionnels ou intermédiaires spécialisés en la matière. Il faudra y préciser le profil de repreneur souhaité et exiger la signature d’un engagement de confidentialité avant l’accès aux informations de votre société.

Le bouche-à-oreille est aussi une bonne stratégie qui permet de trouver l’acheteur idéal parmi sa famille, ses amis, ses proches ou au sein du personnel de son entreprise. Vous pouvez par ailleurs utiliser des outils de recherche tels que les plateformes de mise en relation cédants-repreneurs pour accélérer le processus. Il suffit généralement de mettre en ligne l’annonce de cession avec quelques informations comme la région et le secteur d’activité pour trouver des acheteurs potentiels à étudier.

Négociations et formalités : assurer une transaction transparente et équitable

Les négociations entre l’acheteur potentiel et vous peuvent durer plusieurs mois. Vous devez vous y préparer et surtout vous entourer des meilleurs conseillers juridiques et financiers d’un cabinet d’aide à la transmission d’entreprise. Les premières formalités à remplir sont la signature de la lettre d’intention et ensuite la signature d’un contrat de cession ou d’un protocole d’accord.

Ces formalités sont souvent suivies d’un audit appelé « la due diligence » réalisé par des experts mandatés par le repreneur. C’est lorsque les résultats de cette analyse approfondie des informations de l’entreprise à céder sont concluants que les deux parties passent à la signature de la convention de cession. L’accompagnement de vos conseillers juridiques et ceux du repreneur sera nécessaire pour garantir une transaction transparente et équitable.

Antoine B.

Consultant en entreprise, Antoine accompagne les dirigeants dans les prises de décisions stratégiques de leurs structures professionnelles. Il effectue entre autres des diagnostics internes, externes et met en place les stratégies les mieux adaptées pour garantir le bon développement des entreprises de ses clients. L’identification des forces, des faiblesses et des menaces compte parmi ses nombreuses missions.