Moscou veut fluidifier sa circulation grâce au métro

La capitale russe est l’une des villes les plus peuplées au monde avec 12 millions d’habitants et plus de 20 millions si l’on prend en compte l’aire urbaine.

Une telle population génère forcément des difficultés dans la circulation quotidienne. Et même si Moscou propose divers moyens de transport, dont le métro, les embouteillages y sont fréquents. Pour lutter contre ces problèmes de circulation, les autorités ont lancé un vaste projet d’amélioration et d’extension du métro moscovite et qui devrait être terminé en 2025.

Améliorer la circulation dans Moscou

Les travaux d’amélioration du métro de Moscou ont déjà débuté. Plus précisément, ils ont été lancés en même temps que ceux mis en place pour accueillir la Coupe du monde de football de 2018, avec comme objectif qu’ils soient terminés en 2025.

Comme évoqué en introduction le but de ce projet est de fluidifier la circulation dans la capitale russe en diminuant l’usage de la voiture au profit du métro.

Il faut dire que quotidiennement des kilomètres de bouchons se forment sur le périphérique.

Cet encombrement s’explique par le fait que Moscou est non seulement la capitale administrative, mais également la capitale économique du pays. Une grande partie de l’économie est centralisée à Moscou. De ce fait, de nombreuses Russes se rendent chaque jour dans la capitale afin de travailler.

Ce grand projet comportera de nouveaux tronçons et notamment une ligne autour de la ville dans le but de relier directement les villes environnantes jusqu’au centre-ville de Moscou. De plus, parmi les lignes déjà existantes, un grand nombre va être modernisé. Au final, les autorités envisagent une réduction de 10% du trafic routier à l’intérieur de Moscou.

Inciter les Russes à utiliser le métro

Toutefois, Moscou aura beau agrandir son métro, si les Moscovites préfèrent utiliser leur voiture, rien ne changera au niveau de la circulation. Pour encourager les Russes à utiliser davantage le métro, les wagons vont être modernisés. Ils seront notamment équipés de prises USB et du Wifi.

Moscou est également une ville qui subit régulièrement des températures extrêmes que ce soit en été ou en hiver. Et le métro n’est actuellement pas vraiment adapté à ces conditions.

L’isolation des wagons va donc être renforcée afin que les passagers puis profiter d’un cadre nettement plus confortable, quelle que soit la température extérieure.

Le projet a été confié à l’entreprise ferroviaire Transhmashholding, dont l’actionnaire principal n’est autre que le milliardaire russe Iskander Makhmudov.

Plus de 450 kilomètres de lignes et 250 stations constitueront le métro moscovite çà l’issue des travaux en 2025. Le budget total est estimé à 265 millions d’euros.